L’incroyable livre de Christophe André : méditer, jour après jour – Partie 1

L’incroyable livre de Christophe André : méditer, jour après jour – Partie 1

Comme vous le savez sûrement si vous me suivez sur Youtube (ma chaine), je commence à me mettre doucement à la pratique de la méditation, dans le but de calmer le stress, de respirer et de profiter.

J’ai donc acheté le livre très connu de Christophe André intitulé Méditer, jour après jour. Ce livre est très simple à lire. Il permet, en 25 leçons, d’apprendre à méditer, par le biais d’exercices pratiques, de conseils et de méthodologies.

Etant assez long et complet, je pense vous faire un résumé de ce livre en deux articles. Le but de Christophe André est vraiment de nous permettre de vivre une vie meilleure. C’est un docteur qui utilise ses méthodes de méditation à l’hôpital dans le but de soigner ses patients (ou du moins d’aider à soigner).

J’ai remarqué récemment qu’il existe deux formats pour l’œuvre. La complète, avec un CD de méditation dans lequel l’auteur nous parle, nous guide qui vaut 25 euros. Une édition de poche, sans CD me semble-t-il, à 15 euros. Pour tout vous dire, j’ai pris la version complète mais je n’ai pas encore eu le temps d’écouter le CD, je vous en parlerai donc prochainement si j’en ai l’occasion.

Le livre est composé de 4 thèmes principaux, eux-mêmes subdivisés en chapitres. Les thèmes sont :

  1. Prendre conscience : une attitude mentale ;
  2. Vivre avec les yeux de l’esprit grand ouverts ;
  3. Traverser les tempêtes : le refuge de l’instant présent ;
  4. Ouverture et éveil : le plus grand des voyages.

Pour l’instant, j’ai lu les deux premiers thèmes. C’est assez long à lire, non pas la lecture elle-même (typographie et style claires) mais plutôt car il y a beaucoup d’exercices à faire. Ils sont très intéressants et je vous avoue avoir été très surpris car j’ai compris beaucoup de choses. On lit souvent des œuvres censées nous faire réfléchir, mais il faut évidemment appliquer car sinon, on sait que des méthodes existent mais ça s’arrête là, on ne change pas.

Le premier, c’est sur l’instant présent. On est toujours en train de regarder en avant ou en arrière, moins à l’instant présent. On se dit : « quand je rentre je ferai ça », « dans X mois je ferai ça », mais qu’est-ce qu’on fait, là et maintenant ? On attend. Je dis « on » car je suis le premier à le faire encore. Christophe André utilise des tableaux pour nous faire prendre conscience de ce qu’il dit. Le texte tout seul est moins explicite. Mais quand on regarde le texte avec les images, les tableaux, on se rend plus facilement compte de ce que l’on loupe au quotidien et donc ça impacte davantage. Il faut vraiment voir le couple image / texte comme un ensemble.

A chaque fois, l’auteur donne les clés pour réussir à méditer, à s’exercer. Fermez les yeux, se concentrer sur sa respiration, sur les sons extérieurs. C’est à ce moment-là qu’il explique la différence entre entendre et écouter. Selon lui (et c’est mon avis également), entendre c’est être passif, à écouter les sons, simplement, sans tenter de les comprendre ou de les analyser. Ecouter, c’est différent. Il s’agit, cette fois, d’analyser ce que l’on entend. Une discussion avec des gens, le bruit du train qui roule etc. A la base ce ne sont que des sons, mais notre cerveau analyse directement.

lescamoteur

Crédit photo : Wikipédia

Lors de la méditation, il convient de ne pas écouter, mais d’entendre. Il faut se concentrer sur le son en lui-même, ses caractéristiques : est-il loin ou proche, grave ou aigu…

Dans la leçon numéro 7, l’auteur nous donne un exercice qui a vraiment fonctionné pour moi. Il demande de s’assoir, de respirer et de se concentrer sur notre respiration, sur les sons extérieurs mais surtout, sur nos pensées qui nous submergent. Il convient de ne pas se forcer à les arrêter, mais de seulement les laisser arriver, les laisser prendre notre esprit. Au bout de quelque temps, il faut réussir à revenir à notre séance de méditation, en voyant comment, en quelques secondes, notre esprit a été pris par nos pensées. J’étais dans le train, mercredi quand j’ai lu ce passage. J’ai donc fermé les yeux, je me suis concentré sur ma respiration, sur les bruits et les secousses du train, sur la discussion des personnes âgées derrières moi etc. Au bout de quelques secondes, je me suis rendu compte que j’avais été pris dans mes pensées, que j’ai notées exprès :). Je pensais à cet article, comment j’allais l’articuler, bref.

Christophe André, toujours dans cette leçon numéro 7, nous demande de ne plus obéir instantanément à nos pensées. Aujourd’hui, notre concentration est fractionnée, dès que le téléphone clignote, dès que la télévision s’allume etc. Il faut donc, bien entendu répondre aux SMS, mais pas immédiatement. C’est pareil pour nos pensées qui nous obligent à se gratter la tête par exemple. Il faut réussir à laisser quelques secondes avant de le faire, voir ne pas le faire du tout. Il ne faut pas être l’objet de nos pensées.

La leçon suivante nous invite à faire des pauses dans nos journées, entre chacune de nos actions, ou même pendant nos actions. C’est vrai qu’on court tellement à droite et à gauche qu’on ne s’en rend même plus compte. Avant d’aller manger ce midi, prenez 3 minutes pour méditer. D’ailleurs, la pleine conscience demande également de ne pas faire deux choses à la fois, car on y arrive pas. On aimerait regarder les informations pendant le repas, mais ce n’est pas une bonne idée. On écoutera les informations plutôt que notre corps : le gout des aliments, le moment où on a plus faim etc. Ces bruits extérieurs nous empêchent d’écouter notre intérieur.

la-melancolie

Crédit photo : Wikipédia

Pour conclure cette première partie, j’aimerai aborder la leçon numéro 9. Il faut se laisser toucher par les objets du quotidien, par les objets que l’on regarde même plus. C’est très important de ne plus piétiner notre quotidien. On peut habiter dans une très belle région, mais à force on ne la regarde même plus. Fermez les yeux et quand vous allez les réouvrir, faites comme si c’était la première fois. Regardez avec des yeux d’enfant.

Voilà pour cette première partie du livre de Christophe André : Méditer, jour après jour.

Pour acheter ce livre et m’aider à faire vivre ce blog :

N’hésitez pas à me donner votre avis par le biais des commentaires :).

PS : les images de cet article sont des images utilisées dans le livre au fur et à mesure des chapitres.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

3 réactions au sujet de « L’incroyable livre de Christophe André : méditer, jour après jour – Partie 1 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *